Réveille le génie qui est en toi !

Stage de méthodologie sous le regard de la gestion mentale et de la psychoéducation pour les jeunes de 11 à 15 ans

du 27 au 31 août 2018, de 13h à 16h

Tu es déçu pour tes résultats de fin d’année ? Tu étais pourtant certain d’avoir bien étudié ? Tu travailles beaucoup chaque jour ? Tu aimerais tout simplement prendre de bonnes habitudes pour démarrer une nouvelle année scolaire, alors rejoins-nous pour découvrir comment tu fonctionnes dans ta tête et comment être serein au jour le jour avec l’école.

  • découverte des principes de base en gestion mentale
  • les 5 gestes mentaux : attention, mémorisation, compréhension, réflexion, imagination : de la théorie à la pratique
  • les facteurs de motivation
  • une bonne gestion du stress
  • développement de l’estime de soi
  • acquérir une bonne organisation au quotidien et pour les moments importants de l’année.

Jade Destrée, logopède et Florence Gonze, logopède et institutrice primaire
jade.destree@gmail.com – florence.gonze@gmail.com
0498/69.85.18 – 0479/91.26.72
Rue des Cailloux, 48 à 1330 Rixensart
100 €/semaine

Lire et écrire sous le soleil


Stage de lecture-écriture pour les enfants de 8 à 11 ans

du 9 au 13 juillet 2018, de 13h à 16h

Qui a dit que lire et écrire ne pouvaient pas rimer avec plaisir ? Profite de tes vacances pour aborder d’une manière ludique la lecture et l’orthographe et te familiariser à la gestion mentale pour que ces activités deviennent encore plus épatantes !

  • lire, pour le plaisir !
  • écrire, pour le plaisir !
  • lire, pour comprendre …
  • la grammaire et l’orthographe sous l’éclairage de la gestion mentale
  • entraînement de l’attention/concentration
  • la mise en mémoire

Jade Destrée, logopède et Florence Gonze, logopède et institutrice primaire
jade.destree@gmail.com – florence.gonze@gmail.com
0498/69.85.18 – 0479/91.26.72
Rue des Cailloux, 48 à 1330 Rixensart
100 €/semaine

Le cartable magicien


Stage de découverte et de renforcement de la lecture pour les enfants de 5 à 7 ans

du 2 au 6 juillet 2018, de 13h à 16h

du 27 au 31 août 2018, de 9h à 12h

Sois prêt pour la rentrée et enfile pour quelques jours ton costume de magicien. D’un coup de baguette, tu pourras transformer les sons, les mots, les phrases. Pour le plaisir d’imaginer, de créer, de lire et d’écrire.

  • séances quotidiennes de lecture interactive
  • prise de conscience et jeux avec les syllabes et les sons
  • les stratégies de lecture
  • lire, avec plaisir !
  • la compréhension en lecture, grâce à la gestion mentale
  • écrire, avec plaisir !
  • le geste graphique, dans tous les sens
  • entraînement de l’attention/concentration
  • la mise en mémoire
  • identification de ses émotions : la bonne nouvelle du jour

Jade Destrée, logopède et Florence Gonze, logopède et institutrice primaire
jade.destree@gmail.com – florence.gonze@gmail.com
0498/69.85.18 – 0479/91.26.72
Rue des Cailloux, 48 à 1330 Rixensart
100 €/semaine

Dessine-moi un mot…une phrase…une histoire !

Dessine-moi un mot…
Dessine-moi une phrase…
Dessine-moi une histoire !

Stage de stimulation langagière pour les enfants de 3 à 6 ans

du 2 au 6 juillet 2018 et du 9 au 13 juillet 2018, de 9h à 12h

Si votre enfant aime dessiner et écouter des histoires, alors qu’il vienne jouer avec nous. Ce stage lui permettra de perfectionner sa communication et son langage, de façon ludique et artistique. Il pourra également apprendre à mettre des mots sur ses propres émotions et à se détendre comme une petite grenouille !

  • séances quotidiennes de lecture interactive
  • enrichissement du lexique et des constructions de phrases
  • prise de conscience et jeux avec les syllabes et les sons
  • un peu de gymnastique oro-faciale
  • entraînement de l’attention/concentration
  • identification de ses émotions : la bonne nouvelle du jour
  • initiation à la pleine conscience

Jade Destrée, logopède et Florence Gonze, logopède et institutrice primaire
jade.destree@gmail.com – florence.gonze@gmail.com
0498/69.85.18 – 0479/91.26.72
Rue des Cailloux, 48 à 1330 Rixensart
100 €/semaine

La dysarthrie

La dysarthrie

Dysarthrie: “Trouble qualitatif de l’expression orale au niveau du phonème, causé par l’altération du contrôle musculaire des mécanismes de la parole et qui affecte la production de celle-ci.” (selon CAMPOLINI (C.), VAN HÖVELL (V), VANSTEELANDT (A) : « Dictionnaire logopédique : les troubles acquis du langage, des gnosies et des praxies », Ed.Peeters, 2003, série pédagogique de l’institut de linguistique de Louvain (SPILL)).

La rééducation portera donc sur
– la respiration
– la coordination pneumophonique
– la résonance
– la fonction laryngée
– les articulateurs
– la prosodie
– la communication
-…

Jade Destrée, Logopède
Rue du Vallon 100
B – 1332 Genval
0498/69.85.18
jade.destree@gmail.com
www.cloccinelles.be

La dyscalculie

La dyscalculie

« Pathologie se manifestant par des difficultés persistantes en mathématique »

La dyscalculie vraie

« Forme spécifique de dyscalculie, globale et précoce, touchant la fonction de calcul et l’apprentissage du nombre, non explicable par une déficience intellectuelle, par un déséquilibre affectif, sensoriel ou neurologique ou encore par des causes ou circonstances pédagogiques directes » (selon CAMPOLINI (C.), VAN HÖVELL (V), VANSTEELANDT (A) : « Dictionnaire logopédique : le développement du langage écrit et sa pathologie », Ed.Peeters, 2000, série pédagogique de l’institut de linguistique de Louvain (SPILL)).

On pourrait dès lors distinguer de la dyscalculie vraie :

– la dyscalculie pédagogique, qui résulterait de carences ou d’inadaptations dans les apprentissages scolaires, de méthodes inadaptées, d’absentéisme.

– la dyscalculie psychologique, liée à des déficiences intrinsèques, des blocages, des régressions affectives, des événements perturbants …

La rééducation de la dyscalculie est complexe et dépend de chaque patient. Les difficultés peuvent en effet se situer à de nombreux niveaux, à la fois différents et interdépendants :

– les opérations infra logiques (espace, temps, causalité)
– les opérations logiques (conservation, classification, sériation, combinatoire)
– le comptage
– le dénombrement
– le nombre
– la numération
– les opérations
– les faits arithmétiques
– le vocabulaire mathématique
– les problèmes
– les grandeurs
– l’heure
– l’argent
– …

L’idée générale est toutefois de ne pas aller plus vite que la maturité du cerveau, mais d’aider l’enfant dans la découverte et la construction de sa pensée logico-mathématique.
Le travail dépendra donc des difficultés relevées lors du bilan initial, et se fera sous un regard à la fois cognitiviste et piagétien.

« La théorie piagétienne a ouvert une première porte sur le fonctionnement mental des sujets dyscalculiques. Certaines difficultés mathématiques, liées à un retard de développement des opérations logiques, prenaient sens à la lumière de la théorie piagétienne. Par ailleurs, le diagnostic opératoire permettait de proposer aux enfants dyscalculiques des activités logico-mathématiques susceptibles de les aider à développer leur raisonnement sur les nombres (…) Le développement considérable en psychologie cognitive a donné une nouvelle impulsion à l’étude des troubles du calcul. Les processus mentaux mis en œuvre dans le traitement des nombres et dans les opérations arithmétiques nous sont aujourd’hui mieux connus. » (selon VAN HOUT (A.), MELJAC (C.), FISCHER (J.P.),  « Troubles du calcul et dyscalculies chez l’enfant », éd. Masson, 2005).

Jade Destrée, Logopède
Rue du Vallon 100
B – 1332 Genval
0498/69.85.18
jade.destree@gmail.com
www.cloccinelles.be

Méthode de travail

Jeunes ou moins jeunes, enfants ou adolescents, ils se laissent parfois submerger par leur matière. Les compétences sont là mais ils manquent de structure, d’organisation, de motivation ou, « simplement », ils ne savent pas comment apprendre, comment étudier, que mettre en place pour être efficace.

Les objectifs en méthode de travail seront discutés lors du premier entretien. Le suivi consistera alors à accompagner l’enfant/adolescent dans la découverte de son propre fonctionnement et à lui donner les outils pour l’exploiter dans les meilleures conditions afin de parvenir aux objectifs fixés. En général, une période « test » de 4 séances est proposée afin de vérifier la mise en projet par rapport à la demande et la mise en pratique des notions vues.

Les séances se construiront notamment sous le regard de la gestion mentale et permettront de :

– découvrir le principe d’évocation et surtout ses propres modes d’évocations
– approfondir et enrichir ses modes d’évocations
– développer les notions de « mise en projet », « langues, paramètres, personnes », « évocations, perceptions »…
– développer les notions de « gestes mentaux » (attention, mémorisation, compréhension, réflexion, imagination)
– stimuler les gestes mentaux moins efficients
– développer des outils de soutien aux apprentissages
– vérifier la réalisation de plannings, notamment lors des examens
– vérifier la structuration du travail, des cours
– entraîner la rédaction d’écrits, de résumés, de synthèses…
– aborder la confiance en soi, la gestion du stress, la réalisation d’examens oraux ou écrits.

Jade Destrée, Logopède
Rue du Vallon 100
B – 1332 Genval
0498/69.85.18
jade.destree@gmail.com
www.cloccinelles.be

La dysphagie

La dysphagie

Dysphagie: “Difficulté à avaler se traduisant par une sensation de gêne ou d’obstruction au passage de la nourriture, à travers la bouche, le pharynx, ou l’oesophage.”  (selon CAMPOLINI (C.), VAN HÖVELL (V), VANSTEELANDT (A) : « Dictionnaire logopédique : les troubles logopédiques de la sphère O.R.L. », Ed.Peeters, 1998, série pédagogique de l’institut de linguistique de Louvain (SPILL)).

Les symptômes peuvent être :
– toux
– bavage
– présence de résidus
– reflux
– vomissement
– douleur
– hemmage
– durée de repas anormalement longue
– fatigue
– transpiration
– tachycardie
-…

Après un examen minutieux des difficultés, le suivi de patients dysphagiques dépendra de la phase atteinte (orale, pharyngée ou oesophagienne) et portera notamment sur
– l’état musculaire
– la posture
– le maintien (tête, nuque)
– les conseils sur le choix des aliments ou sur leur consistance
– les conseils sur le choix des liquides ou sur leur adaptation
– les techniques de déglutition
– les informations pour l’entourage familial et soignant
-…

Ce suivi sera sans cesse réévalué en fonction de l’évolution de la maladie ayant causé la dysphagie et de l’état général du patient (SEP, SLA, Parkinson, AVC, PSP, cancers…)

Jade Destrée, Logopède
Rue du Vallon 100
B – 1332 Genval
0498/69.85.18
jade.destree@gmail.com
www.cloccinelles.be

L’aphasie

L’aphasie

« Altération acquise du langage, consécutive à une lésion du système nerveux central et qui affecte l’encodage (versant expression) et/ou le décodage (versant compréhension) du langage oral et/ou écrit » (selon CAMPOLINI (C.), VAN HÖVELL (V), VANSTEELANDT (A) : « Dictionnaire logopédique : les troubles acquis du langage, des gnosies et des praxies », Ed.Peeters, 2003, série pédagogique de l’institut de linguistique de Louvain (SPILL)).

Il existe de nombreuses formes cliniques d’aphasies (fluente, non fluente, mixte…) et leur classification est parfois critiquée. L’évaluation lors du premier entretien permettra dès lors de cibler au plus juste les difficultés rencontrées afin de travailler sur les symptômes, tels que :
– la compréhension
– l’expression
– les praxies
– la fluence
– le manque du mot
– l’aggramatisme
– les persévérations
– la dissociation automatico-volontaire
– …

Jade Destrée, Logopède
Rue du Vallon 100
B – 1332 Genval
0498/69.85.18
jade.destree@gmail.com
www.cloccinelles.be

La dyspraxie

La dyspraxie

Selon Vaivre-Douret (2007) « La dyspraxie développementale désigne les troubles de l’exécution des gestes intentionnels, finalisés (par opposition aux gestes réflexes) et culturellement appris, sans être imputable à une atteinte neurolésionnelle, un retard mental, un déficit sensitif ou sensoriel, un trouble moteur avéré, un trouble du développement psychoaffectif ».

Etre dyspraxique c’est donc « être dans l’incapacité totale ou partielle d’inscrire cérébralement certains programmes gestuels en dépit d’une exposition et/ou d’un apprentissage normal des gestes considérés » (selon N. de Breuck).

Il existe différents types de dyspraxie (selon Mazeau, Vaivre-Douret) :

– la dyspraxie idéatoire
– la dyspraxie idéomotrice
– la dyspraxie constructive
– la dyspraxie de l’habillage
– la dyspraxie bucco-linguo-faciale ou verbale
– la dyspraxie visuo-spatiale
–  la dyspraxie constructive non visuospatiale

Les répercussions se situeront au niveau des apprentissages scolaires, du graphisme, du langage écrit, du calcul. La dyspraxie est donc souvent associée à de la maladresse, du TDA/H, de la dysgraphie, de la dyslexie et de la dyscalculie.

La dyspraxie est un trouble qui résiste à un traitement conséquent. L’objectif de la rééducation sera de contourner les faiblesses en utilisant les compétences préservées, de mettre en place des mécanismes de compensation, des adaptations matérielles, tout cela avec l’aide indispensable de la verbalisation.

Jade Destrée, Logopède
Rue du Vallon 100
B – 1332 Genval
0498/69.85.18
jade.destree@gmail.com
www.cloccinelles.be